//
you're reading...
OPEN STAGE

LE BLANC MESNIL: The Suburb hushing

BM3

Elle parlait de phonologie. Sa matière préférée. Lisa écoutait Latifa décrire son cours de linguistique et l’évocation du « chointant » lui procura un plaisir qui pourrait surprendre beaucoup. Le « chointant » c’est d’ajouter le son « ch » après les lettres « t » et « d ». C’était comme ça qu’elle parlait avant, quand elle était petite, elle donna quelques exemples. Parmi eux son nom. Latchifa. Et repris le rythme, les mots que Lisa avait plus entendu dans les centres ville que là entre les immeuble et les autoroutes. C’était l’accent des siens, lent et précis qu’elle avait peu à peu perdu. Entre l’intégration et l’imitation elle avait adopté une autre langue. Elle n’était pas aller jusqu’à pratiquer le « chointant » mais il était claire qu’elle utilisait une langue plus urbaine qu’avant. De la même manière que celle de Latifa était maintenant plus… plus quoi… plus comme celle entendue dans les repas qu’elle avait fuit. Plus comme celle avec laquelle elle était venue et qu’elle avait peu à peu perdu pour ne contrarier personne.

En s’entrechoquant leurs langues prenaient une étrange légitimité, les mots les rythmes se confondaient, chacune se laissait entraîner par l’autre jusqu’à reprendre parfois à la fin d’une phrase leur langue originale, s’en rendre compte et se corriger .

Phonology. It was her favorite subject. She was listening to Latifa describing her last linguistic class. Lisa felt surprisingly happy when she mentioned the «hushing» phenomenon. The name they gave to the adition of a « ch » sound after letters like « d » or « t », the main phonological feature of french suburb. Latifa confessed that she use to « hush » . she gave several examples among which her name. Latchifa. and went back to her current way to speak. Precise and slow. Like the accent they have down town. Not here. Like the pace and the words Lisa had gradually lost living here. Integrating the place or immitating its dwellers, Lisa had almost adopted a new language. She did not go as far as reproducing the « hushing » sound but she definitly spoke in a more urban manner while Latifa’s accent was now more …more what…more like those Lisa used to hear arround the tables she had chosen to leave. More like the one she came with and gradually lost cause she did not want to upset any body.

Their accents melt and bump into each other. At the contact of each other their new habit felt interestingly legitimate. They spoke with even more determination that they felt the other’s permission to speak in their new way and then when at the end of sentence lead by the other’s rythm they find themself using their original words, they original pace, they went back immediatly and with more conviction to the language that was now theirs.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s