//
you're reading...
OPEN STAGE

24 ans avant la loi Veil, un curetage.

A l’occasion de l’anniversaire de la loi Veil, j’ai demandé à ma grand-mère ce qu’elle avait ressenti le 27 janvier 1975. Elle m’a répondu qu’elle en a un souvenir très vif, ça faisait 25 ans qu’elle attendait ça. Elle est allée dans sa chambre et a sorti le poème qui suit d’une boite à chaussures, un petit poème écrit en 1950 sur une feuille de papier à lettre jaunie placée dans une pochette transparente. Elle avait 21 ans, elle était stagiaire à l’hôpital:   

Elle est toute seule

étendue très longue et très pale et très grise sur le chariot anonyme poussée par une main anonyme

Elle est toute seule

poussée vers une salle inconnue

où une main savante, ignorante, inconnue plongera jusqu’au fond de ses entrailles

Seule avec son chétif capital de chair et de sang

quelqu’un peut-être vaguement la suit des yeux

Elle a un numéro. Le numéro 71ter

« Le numéro 71ter en salle de travail »

« Un curetage au numéro 71ter »

Elle est toute seule

et ses yeux ne sont même plus chargés d’angoisse

ils sont si vides qu’ils en oublient d’être implorants

Elle est plus pitoyable que le tout petit enfant

qui est mort dans son ventre et qui saigne

Elle est partie

poussée par une main anonyme

Elle a roulé silencieusement dans la salle aux lits blancs

Toute seule

avec son menu capital de chair et sang

Quand elle reviendra morne vers son lit triste

le cœur, la tête et le ventre vides

Elle laissera là-bas dans la salle inconnue

un petit tas de chair sanglant.

Vérène 1950

Elle n’aurait pas écrit les mêmes mots aujourd’hui. Mais la même envie de se battre de ses mots pour cette femme dont le souvenir semble aussi vif que le souvenir de ce soulagement le 27 janvier 75.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s