//
you're reading...
OPEN STAGE

ROSNY-SOUS-BOIS: Une amie

Elle leva la tête de son écran et regarda Joy devant la vieille poêle de sa grand-mère que Lisa n’avait jamais utilisé. Ou peut-être une fois pour faire cuire un œuf. Ça faisait trente minutes qu’elle n’avait pas parlé. Lisa aimait parler. Mais quand Joy cuisinait, elle ne proposait jamais de sujet de conversations et ceux de Lisa semblaient toujours trop intrusifs. Pourquoi. Comment. Était-elle heureuse. Joy donnait à cet appartement une autre allure. Lisa s’était installée, il y a quelques mois, dans cette pièce de 15m2, vide, blanche qui sentait la peinture qui ne tarderait pas à être glaciale et couverte de champignons. Elle n’avait acheté qu’un meuble un clic-clac qui restait ouvert en permanence, sur lequel traînait une couette verte délavée. Ce n’était pas un lieu pour recevoir mais c’était à côté d’un travail assez passionnant pour ne désirer rien d’autre. Autours, il n’y avait rien. Rien pour donner envie à ces amis de faire les 20 minutes de RER. Un PMU plein d’hommes debout qui fermait à 21 heures. C’était tout. Quand Lisa entendait sonner c’est le visage de Joy qui apparaissait devant son visage. Ça ne pouvait être qu’elle. Elle entrait les mains pleines de bouf et avec semblait-il l’envie de la transformer. De rendre Lisa plus présentable, plus mariable, plus heureuse sans doute. Exigeant qu’elle range, qu’elle se lave, qu’elle apprenne à danser, à cuisiner.  Elle avait donné à sa vie une autre allure. Joy posa sur le lit une assiette. Elles attrapaient de leurs mains droites leur repas puis Joy posa l’assiette  vide par terre au pied du lit et le petit ordinateur sur ses cuisses. Lisa s’allongea pour s’endormir, installant sa tête contre l’ordinateur d’où sortait de la musique. Joy battait le rythme sur l’épaule de Lisa. Heureuse sans doute.

floflo

She looked over the screen of her laptop and watch Joy cooking. She was standing in front of her grand mother’s old frying pan. A pan that Lisa had never used. Or maybe once to fry an egg. It was now thirty minutes since they last talked to each other. Lisa liked to talk. But when Joy was cooking she never engaged conversations and the questions Lisa asked always seemed too intrusive.Why. How. Was she happy.

Joy gave a different look to this appartment.

When Lisa had moved in a few months ago, the appartment was a white, empty, 12-square-feet room that smelled like paint. Two weeks later it was freezing and covered with mushrooms. Lisa had only bought one piece of furniture, a futon that was constantly open and on which was lying a whashed-out green quilt. It was not a place for entertaining but it was close enough from her job. A job she liked enough to be satisfied with the fact that she hardly did anything else. Around it there was nothing. Nothing to make her friends take a twenty-minute train ride. A bar full of standing men that closed at 9 p.m. That was all. When the bell rang she knew it was Joy coming to visit. It could only be her. She always came with her hands full of food. She appeared to want to transform Lisa into a woman, as she think a woman should be. Asking her to take care of her self, to clean up, to learn how to danse, how to cook.

She gave her life a different look.

Joy put a plate on the bed and sat in front of her. They picked their food with their right heads and when finished Joy placed the plate on the floor next to the bed and the small laptop on her lap. Lisa lied down to sleep, placing her head next to the computer that was playing music. Joy tape the rythme on Lisa’s shoulder while she fall asleep.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s